Questions relatives à des devoirs

Cet espace est consacré à toutes les questions relatives aux devoirs donnés durant l'année. "Penser par soi-même" ne signifiant pas "penser tout seul", le dialogue est souvent un très bon moyen d'améliorer son argumentation... (y compris les dialogues que ce site peut occasionner entre vous.) Vous ne parvenez pas à trouver "l'idée" de votre idée ? Le lien direct avec la question ? Cet espace vous tend les bras !

Pour poser une question, cliquez sur "questions relatives à des devoirs" ou sur l'onglet "commentaires"... et je vous répondrai par la même voie. C'est un brin curieux comme démarche, mais je travaille à l'améliorer.

Commentaires (33)

1. Pascal G 08/05/2011

Bonjour Clara,

En ce qui concerne le texte, il faut faire attention : Durkheim ne parle pas seulement de la science ou de la religion, il parle de la différence entre les deux. La thèse du texte porte donc sur cette différence, qui est avant tout une différence de fonction (tu as bien noté la fonction de la religion).

La croyance au salut par la foi n'est pas "la religion", c'est (selon Durkheim) l'idée principale de toute religion ; l'importance que Durkheim donne à cette idée de "salvation" est directement liée à la fonction de la religion, le "salut par la foi" indiquant que celui qui a la foi et qui conforme sa vie aux exigences de la foi sera sauvé. Cela ne peut-il pas nous aider à vivre ? A toi d'essayer de l'expliquer, en montrant (par exemple) en quoi cela atténue cette vieille angoisse humaine qu'est la peur de la mort (et de ce qu'il y a après).

Bonne fin de vacances,

PG

2. Pascal G 08/05/2011

Bonjour Clémence,

En ce qui concerne le devoir, aucune définition n'est évidemment "de trop", mais en l'occurrence c'est bien la notion de religion qui est ciblée. Par conséquent, si le terme de culture n'est pas explicitement mobilisé dans le développement pour construire ton argumentation, tu n'es pas tenue de le définir.

Bon courage

3. dogliani clara 08/05/2011

Bonjour,
je rencontre quelques difficultés à faire l'explication de texte pour vendredi...
je voulais donc savoir si la thèse du texte était bien que la religion servait à "aider à vivre" et que c'est "la croyance au salut par la foi"?
Merci de me répondre
Bonne fin de vacances
Clara D

4. Clémence C. 06/05/2011

Bonjour monsieur,
concernant le devoir maison portant sur la religion, je me demande s'il faut incorporer la définition de la culture ainsi que celle de la religion ou seulement celle de la religion ?

Clémence.

5. Henric.j 16/04/2011

Bonjour Monsieur je viens d'achever ma dissertation mais impossible de mettre la main sur votre adresse mail pour vous l'envoyez, pourriez vous me la communiquez svp ! Merci d'avance !

6. Pascal G 12/10/2010

Le plan que je vous ai proposé n'a d'autre vocation que de vous servir de point d'appui. Si vous voulez le modifier pour mieux construire votre propre argumentation, ne vous en privez surtout pas !
P.G.

7. Julien H 12/10/2010

Bonsoir je voulais savoir si il m'était possible de conserver les grands points de votre plan mais de le modifier légèrement ?

Merci de votre réponse

8. Pascal G 08/03/2010

Pour Johanna :

Dans le texte, dire que le droit naturel varie en fonction des cultures me semble.... très dangereux ! Pour Léo Strauss, la nature de l'homme n'est pas dépendante des cultures. C'est même l'un des enjeux du texte !

Pour Amandine :

Le fait de donner les définitions peut éclairer le propos du texte ; mais il n'est pas nécessaire de le faire en introduction, si vous le faites par la suite. En règle générale,n'hésitez pas à définir... ni même à répéter vos définitions. Vous devez être prof : et un prof, ça répète toujours ses définitions !

A tout à l'heure...

9. Amandine G. 07/03/2010

Bonsoir, je vois que je ne suis pas la seule à être encore plongée dans Léo Strauss à cette heure.
Je voulais savoir si dans l'intro, quand on présente le thème du texte, on doit donner la définition du droit naturel et du droit positif ou est-ce qu'on peut se le réserver pour la première et deuxième phrase du texte.

Désolée de ne vous demandez cela que maintenant.
Amandine

10. Johanna K. 07/03/2010

Bonsoir,

alors voila, j'ai fini mon explication de texte mais en relisant je me pose une question. J'ai pris celui de Leo strauss et au moment où il parle des cannibales, je me demandais s'il était possible de dire que le droit naturel et le droit positif sont liés? du fait des coutumes différentes d'une société a l'autre, il n'y a pas les mêmes besoins, donc pas les mêmes lois..

11. Johanna K. 07/03/2010

Bonsoir,

alors voila, j'ai fini mon explication de texte mais en relisant je me pose une question. J'ai pris celui de Leo strauss et au moment où il parle des cannibales, je me demandais s'il était possible de dire que le droit naturel et le droit positif sont liés? du fait des coutumes différentes d'une société a l'autre, il n'y a pas les mêmes besoins...

12. Pascal G 28/02/2010

Bonjour,

La fin du texte constitue souvent une conclusion de l'argumentation ; elle a donc souvent un rapport fort avec la thèse globale du texte... et il est donc normal que le rapport à la thèse s'en rapproche.

Le but du jeu est de faire apparaître comment chaque étape du raisonnement se rapproche du but (la démonstration de la thèse); l'un des moyens de mettre en perspective un passage sans "plaquer" directement la conclusion est d'indiquer ce qu'il reste à montrer pour que la démonstration soit valide.

Dans le deuxième texte, ce n'est pas très difficile, car l'argumentation est assez linéaire. Le "projet" du texte est annoncé au début, et la suite du texte le remplit peu à peu, en expliquant pourquoi nous avons besoin du droit naturel.

Il ne faut donc pas avoir peur ici de limiter le "suspens", puisque l'on sait déjà, dès le début, où l'on est censé arriver. Le but de l'explication est donc de montrer comment chaque étape du raisonnement nous rapproche de l'objectif.

Et, dans ce texte, c'est une démarche assez facile à effectuer, puisqu'aucune des étapes de l'argumentation (sauf la dernière, évidemment) ne démontre directement la thèse.

Bon week-end !

PG

13. Emma Birard 27/02/2010

Bonsoir,
j'ai une petite question, je fais le 2eme texte et au moment du rapport a la thèse j'ai l'impression qu'on dévoile trop la fin du texte.
Je me demande si c'est normal...

14. Pascal G 24/02/2010

Bonjour Fanny,

En règle générale, il est (très) déconseillé de commencer le développement explicatif par autre chose que la première phrase.

L'explication de texte en philosophie est une explication linéaire, qui accompagne le mouvement du texte en essayant de mettre en lumière le cheminement logique.

Si vous vouez faire appel à la fin du texte avant d'y être parvenue, vous pouvez le faire en introduction, lorsque vous présentez la thèse du texte, ou lorsque vous présentez le plan.

Bien entendu, reste valable ce que je vous ai dit : vous êtes maître(sse) de votre explication. Si vous estimez qu'un aperçu vers la fin du texte est utile à l'explication du commencement, vous pouvez le faire.

Mais dans la mesure où il s'agit d'abord d'accompagner l'auteur dans sa démarche, de montrer comment se construit le raisonnement de l'auteur, il est souvent destructurant de le faire.

La plupart du temps, cela vous conduit trop vite au point d'arrivée, détruit le "suspens" et conduit à griller des étapes. Car lorsque l'on sait trop bien où l'on va, il arrive qu'on ne voit plus ce qui est nécessaire pour y parvenir.

En outre, dans les deux textes distribués, la dernière phrase du texte constitue un point d'aboutissement. Il est donc souhaitable de l'avoir en tête lorsque l'on construit l'introduction (et le reste), mais il peut être dommage de commencer par la fin.

Il arrive également (je pense à l'un des textes) que la première phrase du texte réponde aux dernières. La première annonce en quelque sorte ce qui est à démontrer. Dans ce cas-là, le fait de "synthétiser" dès le départ les deux passages risque de court-circuiter le cheminement...

A lundi !

P.G.

15. Fanny Perraud TL 24/02/2010

Bonjour Monsieur,

J'aurai une question à propos de l'explication de texte à rendre pour la rentrée.
Est-il possible de débuter l'explication avec un groupe de phrase qui se situe à la fin de l'extrait ou est-on tenu de faire une explication linéaire?

FP

16. Pascal G. 21/12/2009

Bonsoir,

Mon adresse e-mail est : pgarandel@gmail.com.
J'ignore si les wizzards fêtent Noël, mais si c'est le cas, bonnes fêtes...
P.G.

17. Thor"matt"Neldor (site web) 21/12/2009

bonsoir,j'ai encore une fois perdu le plus important pour le devoir..votre e-mail,pouvez vous me la rapeller vraiment dsl...

18. Pascal G 13/12/2009

Bonsoir,

Vous pouvez tout à fait puiser vos exemples dans des sources d'informations extérieures... en réalité, c'est même recommandé pour ce type de sujets.
Quant aux idées, il est tout à fait légitime de s'inspirer des analyses que l'on trouve ; ce qui est ennuyeux, c'est de les recopier ou de les paraphraser, sans se les approprier.
Et, en réalité, la différence entre les deux activités est suffisamment évidente pour que tout individu sache à laquelle il est en train de se livrer !
Je suppose que cela répond à ta question...

A demain,

P G

19. Amandine G 13/12/2009

Bonsoir,

Concernant la dissertation de Jeudi, il se trouve que j'ai trouvé un site qui parle de ce sujet et qui colle parfaitement avec ma façon de le penser. J'ai justement un peu peur d'être trop près de ce site dans ma copie. Je voulais savoir si je pouvais m'en inspirer et si je pouvais prendre des exemples qui y sont donnés ou ça ne serait pas correct ?

Merci d'avance.
Amandine G

20. Pascal G 06/12/2009

Bonsoir Adeline,

Effectivement, la notion qui apparaît dans le programme est "le vivant" : d'où le fait que vous ayez plus de chances de le croiser dans unh sujet de bac.

Mais un passage par les (pré)définitions nous enseigne que l'un et l'autre ne sont que les deux faces d'une même réalité : la vie, c'est ce que tous les êtres vivants ont en commun et qui fait d'eux des êtres vivants ; le vivant, c'est l'ensemble des êtres vivants.La vie n'existe pas sans les êtres vivants dans lesquels elle se manifeste (que serait la vie sans être vivants ?), et des êtres vivants sans vie sont des êtres... morts.

Par conséquent, se demander si la vie peut être objet de science, c'est se demander si les êtres vivants, en tant qu'êtres vivants, peuvent être des objets de science. Cela ne change donc pas grand chose pour le sujet.

En fait, si la notion de vivant a été donnée, c'est qu'il est plus facile de définir un être vivant que la vie elle-même. Trouver les caractéristiques essentielles d'un être vivant, ce que tous les êtres vivants ont en commun, ce n'est pas très difficile (ça, c'est votre travail...). En revanche, considérer "la vie" de façon abstraite, c'est plus difficile. Parce que "la vie", qu'est-ce que c'est ? Un souffle divin ? un principe immatériel ? un mouvement de la matière ?

Mieux vaut donc essayer de cerner les caractéristiques des êtres vivants, qui les distinguent des êtres non vivants. Il y a trois ou quatre caractéristiques que l'on met toujours en avant, et qui sont très utiles pour traiter un sujet de philo...

Mais n'hésite pas à partir de tes propres idées. Qu'est-ce qui fait que, selon toi, un être vivant est plus difficile à étudier qu'une chose inerte ? Quels sont les problèmes techniques qui se posentdès qu'on cherche à étudier un être vivant ?

De la même façon, pourquoi est-ce que l'étude des êtres vivants pose des problèmes (bio)éthiques qui ne se posent pas dans le cas des choses inertes ?

En répondant à ces questions, on retrouve tout naturellement lescaractéristiques majeures des êtres vivants.

Voilà...

A demain !


Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×