Dossier support pour DM n°1

Pour ce premier DM, je vous communique ici un dossier dans lequel vous pouvez (devez) puiser pour nourrir votre réflexion. Vous y trouverez des textes philosophiques empruntés à des auteurs qui permettent de mettre en lumière, d'une part, le lien qui existe entre sécurité et liberté, et d'autre part l'opposition qui peut surgir entre ces deux notions. Vous y trouverez également des arguments concernant les raisons qui peuvent expliquer (mais pas nécessairement justifier) le choix de la sécurité au détriment de la liberté, ainsi que des arguments permettant d'expliquer le risque que comporte le sacrifice de la liberté au profit de la sécurité.

Vous trouverez également ici un recueil de textes (articles de journaux, communiqués de presse, compte-rendu d'intervention, etc.) qui permettent de mettre en lumière les enjeux du sujet pour des problèmes contemporains, qu'il s'agisse de la vidéosurveillance, du fichage des données personnelles, des restrictions des libertés justifiées par la lutte contre le terrorisme, etc.

Vous trouverez enfin des extraits de romans et de films qui permettent d'illustrer votre propos.

Le but du jeu n'est évidemment pas de mobiliser tous les supports proposés : en revanche, chaque texte a été choisi pour la possibilité qu'il vous offre de "creuser" une ou plusieurs idées précises concernant le rapport (et le choix) entre sécurité et liberté. Mieux vaut donc exploiter pleinement une ou deux ressources que de chercher à les "compiler" : le but est de construire un raisonnement aboutissant à votre prise de position personnelle et réfléchie sur le sujet, pas une synthèse documentaire.

 

Voici d'abord un recueil de textes philosophiques (pour ceux qui ne disposeraient pas de Word, envoyez-moi un mail, je vous l'enverrai en txt). Les titres soulignés ne sont pas de l'auteur : je les ai ajoutés pour guider votre lecture. Les références à Hobbes, Rousseau et Tocqueville sont classiques pour ce sujet, le texte de Nietzsche est également exploitable, mais il demande à être bien raccordé à votre argumentation d'ensemble.

Le recueil de textes se trouve ici.

A gauche, Hobbes, à droite, Rousseau ; ce qui est d'ailleurs un placement discutable.

Voici ensuite un recueil de textes qui permettent d'envisager les enjeux du sujet dans le monde contemporain. Le premier texte (qui se trouve  ici) est un texte rédigé par Henri Leclerc, un avocat qui fut, entre autres, Président de la Ligue française pour la défense des droits de l'homme et du citoyen (de 1995 à 2000). Le texte s'interroge sur le "glissement" qui s'opère parfois entre les notions de sûreté et celle de sécurité. Cette distinction conceptuelle serait très utile pour construire votre raisonnement... dans la mesure où, pour Leclerc, dissoudre la sûreté dans la sécurité, c'est mettre la liberté entre parenthèses. Les passages surlignés l'ont été par moi : ils vous indiquent les passages-clé de l'argumentation.

On retrouve une idée assez proche dans un article consacré aux enjeux de la vidéosurveillance : la revue du Mauss est une revue philosophique qui cherche à interroger les rapports entre société, politique et économie. L'article est un peu long (même s'il ne s'agit pas du texte intégral), mais la lecture n'en est pas difficile et vous y trouverez beaucoup d'idées sur les limites techniques et morales du contrôle sécuritaire de la population. Le texte se trouve ici.

 

On retrouve une idée assez proche, mais appliquée à un autre domaine, dans un article de Sylvia Preuss-Laussinotte. Cette fois, c'est la constitution de bases de données personnelles qui se trouve interrogée ; pour simplifier la lecture, j'ai supprimé la plus grande partie de l'article, qui porte sur une analyse détaillée des fichiers récents ; vous pourrez les retrouver à l'adresse indiquée en haut du document. Le dernier paragraphe contient la corrélation entre la notion de "sécurité" et le fichage proprement dit (attention : le paragraphe est court, mais dense...). le texte se trouve ici.

Pour ce même thème (collecte des données biométriques), mais pour un point de vue (très) différent, voici le texte d'une intervention donnée par Jacques Dufresne. C'est un philosophe québecois, qui a notamment créé l'Encyclopédie électronique Agora (disponible gratuitement par internet), et qui avait été appelé à se prononcer devant l'Assemblée nationale (du Quebec) au sujet d'un projet de nouvelle carte d'identité (intégrant des données biométriques, etc.) Contrairement à l'optique qui se dégage des précédents textes, pour Dufresne, avoir peur de l'Etat-Big Brother, c'est se tromper de danger. Le vrai danger pour la liberté ne vient pas des dispositifs sécuritaires de l'Etat, mais des citoyens eux-mêmes. Le texte se trouve ici.

Je place également dans ce dossier un article un peu plus général, mais moins théorique, paru dans le journal "La Croix" (qui, comme son nom 'indique, est un journal chrétien). Il s'agit moins dans cet article de proposer des arguments que d'indiquer des problèmes, des points de vue différents sur la question. Cet article, que vous trouvez ici,  peut être pratique pour éclaircir votre problématique.

Pour terminer avec les articles, je vous communique deux textes qui abordent la question des dispositifs policiers mis en place dans le cadre de la "Guerre contre le terrorisme", qui justifient certaines restrictions des libertés au nom de la sauvegarde de la sécurité, intérieure et internationale. Le premier texte est rédigé par un sociologue et analyse les restrictions accordées par le "Patriot Act". Attention : l'idée de l'article n'est pas seulement d'analyser les restrictions initiales, mais de montrer comment des mesures d'exception, justifiées par un contexte exceptionnel, peuvent ensuite se généraliser et se pérenniser dans le droit. La situation exceptionnelle apparaît alors davantage comme un prétexte, une occasion, que comme une véritable cause des restrictions des libertés individuelles. Le texte se trouve ici.

Et dans le même ordre d'idées, je place un extrait du rapport de l'organisation Amnesty International visant à contester les procédures de violation des droits de l'homme que la lutte contre le terrorisme a occasionnées. Pour Amnesty, le meilleur moyen de lutter contre le terrorisme n'est pas de violer les droits fondamentaux des individus... mais de les faire respecter partout !

 

Enfin, vous trouverez ici quelques extraits de films et de romans qui peuvent vous permettre d'illustrer votre argumentation.

 

Le premier est un extrait (script) du film de Ken Loach, intitulé Hidden Agenda ; les renseignements généraux sur le film et son rapport au sujet sont rappelés au début du document. Le texte se trouve ici.

 

Le second est un extrait d'un roman de Barjavel, intitulé Le Grand Secret, qui pose le problème dans un univers fictif : dans un monde où l'homme aurait réussi à se rendre immortel, faudrait-il, au nom de la sécurité de tous, priver les individus de la liberté de faire des enfants ?  Aurait-on le droit de contraindre les femmes à avorter;, pourrait-on procéder à la stérilisation forcée des individus au nom de la sécurité générale ? L'extrait se trouve ici.

 

Et pour terminer, je vous recommande vivement de voir le film de James McTeigue, intitulé V comme Vendetta. Il y a (très) peu de chances que vous vous ennuyiez pendant ce film, et la thèse de la limitation des libertés au nom de la sécurité le traverse d'un bout à l'autre (à cet égard, le film est plus pertinent pour le sujet que la BD dont il est tiré.)

 

Voilà.... bon courage !

Ajout de dernière minute : dans la mesure où ce texte me semble plus clair que le précédent concernant la thèse centrale d'Amnesty, je vous le communique. Et, cette fois... en pdf !

Voici donc le texte : Cliquez ici.

....et encore un ajout, que je dois à mon très estimable collègue de lycée M. Eyssette : l'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme d'Ile de France vient de publier un dossier sur "les villes face à l'insécurité", consultable en ligne à l'adresse :

http://www.iau-idf.fr/fileadmin/Etudes/etude_732/Cahiers_n__155_Les_villes_face_a_l_insecurite.pdf

Le dossier est bien fait, et vous pourrez y trouver des données intéressantes. Attention, toutefois à ne pas vous perdre dans une liste d'informations : le but d'un devoir de philo est bien de construire une argumentation permettant d'apporter une réponse justifiée (la vôtre) à la question du sujet, et non de "réaliser un dossier sur la sécurité"...

Allez donc chercher ce qui peut nourrir votre réflexion... mais sans oublier que c'est bien cette réflexion qui importe, et qu'une réflexion ne se réduit jamais à un accumoncellement de connaissances !

Bon courage !

Commentaires (4)

1. Pascal G 28/09/2010

Bonsoir,
J'ai envoyé les textes en txt. et en html à ceux qui me l'ont demandé ; pour les autres, n'hésitez pas si vous avez des difficultés avec word... Il faudra que je songe un jour à placer mes fichiers directement en pdf.
Sweet dreams

2. Jordan 28/09/2010

Je suis dans le même cas que Cimen ' , je crois que cela risque d'être problématique pour rendre le devoir demain -_-' mais je souhaiterais travaillier sur les textes 3 et 5

Merci

3. Cimen 27/09/2010

Je n'ai pas le logiciel correspondant pour pouvoir ouvir les documents. Pouvez-vous me les envoyer en texte s'il vous plaît?
(Je souhaiterai travailler sur les deux premiers)

Merci

4. J. ROUX 23/09/2010

Dites-donc, m'sieur Garandel, vous me volez mes idées de séquences ! :P

Certains TS (les anciens 1S4) pourront sans doute repenser à nos visionnages de V for Vendetta...

Une illustration que j'aime beaucoup sur ce thème, du "street artist" Banksy Image

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site